08. octobre 2015 · Commentaires fermés sur Crédit automobile : Santander accusée de discrimination aux Etats-Unis · Categories: Crédit

Une des filiales de la banque espagnole Santander a été épinglée aux Etats-Unis par le Bureau américain de protection des consommateurs dans les services financiers (CFPB) pour des pratiques jugées discriminatoires.

Au Etats-Unis, pour souscrire à un prêt auto afin d’acheter une nouvelle voiture, il ne fait pas bon être différent. Effectivement, suivant que l’on soit blanc, noir, asiatique ou latino, il est plus ou moins difficile d’en obtenir un. Les taux (TEG) ne seraient apparemment pas les mêmes pour tous les américains suivant leur classe sociale, leurs origines etc. 
santander-crédit-automobile

Une enquête lancée sur 40 sociétés de crédits

Cette pratique est inacceptable pour le Bureau américain de protection des consommateurs dans les services financiers (CFPB) et celui-ci a souhaité réguler cela afin que les crédits soient les mêmes pour tous. Pour que tous respectent les règles, le CFPB a donc lancé une enquête sur 40 grandes sociétés de financement automobile, principalement non-bancaires.

L’objectif est simple, surveiller les prêts que ces organismes accordent aux populations fragiles comme les personnes aux faibles revenus ou faisant parties d’une minorité religieuse ou raciale. Des populations pour lesquelles ces compagnies sont soupçonnées d’augmenter leur taux, parfois très fortement, du fait qu’il leur est difficile d’obtenir un crédit.

Des disparités constatées chez Santander

C’est en Août qu’une de ces grandes sociétés de crédit automobile a été épinglée par cette enquête et accusée de pratiques illégales. Filiale de la banque espagnole Santander, cette société est un des plus gros pourvoyeurs de crédit auto aux Etats-Unis. Via ses différents concessionnaires, il a été noté des disparités entre les prêts proposés à ces minorités et au reste de la population américaine.

Une pratique discriminatoire qui n’est pas vu d’un bon oeil par le CFPB et qui devrait leur valoir une forte amende quand on sait que c’est un des organismes qui octroient le plus de crédits automobiles dans le pays.

Toutefois, cette filiale n’est pas la première à se faire épingler par de telles pratiques. En 2014, c’est la branche de financement automobile de Honda Motors qui s’était fait épingler et avait dû verser 24 millions de dollars à des emprunteurs afro-américains, asiatiques ou originaires des îles du Pacifique. En 2013, Ally Financial, branche de financement de General Motors, avait aussi été épinglée pour les mêmes raisons et avait dû verser pas moins de 98 millions de dollars pour échapper aux poursuites lancées par le CFPB !

Comments closed.