Si vous surfez souvent sur internet, vous vous êtes probablement rendu compte que les options binaires et le trading sont très à la mode en ce moment. En effet, de nombreuses publicités sont présentes un peu partout sur internet pour tenter de vous convaincre de vous lancer. Nous allons, dans cet article, tenter de faire un petit point sur ce qu’il est réellement possible de gagner grâce au trading et aux options binaires.

Qu’est ce que le trading ?

Parfois mal vu par la population, surtout en ces temps de crise, le trading est l’art de jouer à la bourse. Il s’agit de parier si le cours de l’or, du dollar, ou tout autre cours, va augmenter ou va diminuer durant la prochaine heure, la prochaine journée, ou une durée plus ou moins longue.

Les traders, lorsqu’ils réussissent leur paris, c’est à dire que le cours sur lequel ils ont misé augmente comme ils l’avaient prédits, remportent leur mise plus un bonus. C’est grâce à ce bénéfice que les traders peuvent gagner de l’argent.

 

Et les options binaires dans tout ça ?

Les options binaires sont un nouveau système de trading. C’est de la bourse simplifié, où l’on peut muser sur la montée ou la descente d’une courbe. De même que pour du trading classique, en fonction de la réussite ou de l’échec du paris, le trader pourra remporter ou perdre sa mise. Il est fortement conseillé de s’entraîner avec un compte démo broker option binaire, cela permet de ne pas jouer son vrai argent au début. En cas de perte, vous n’aurez donc rien perdu, c’est pourquoi s’entrainer sur une plateforme d’affiliation d’option binaire est très judicieux.

Les meilleurs traders peuvent gagner jusqu’à 20 000€ par mois, tout en restant tranquillement installé chez eux devant leur ordinateur. C’est pour cela que le trading est de plus en plus à la mode ces derniers temps !

23. avril 2012 · Commentaires fermés sur Focus sur la Bourse de Paris · Categories: Bourse, Formation

Les titres sont échangés ou encore négociés sur un marché financier : la bourse. Une multitude de produits financiers (actions, obligations, ou d’autres plus récents tels que les warrants et les options émis par des établissements financiers) émis par des entreprises ou des états sont ensuite échangés.

Le fonctionnement des marchés boursiers

Les marchés boursiers permettent surtout aux entreprises de résoudre leurs problèmes de financement en sollicitant le grand public. Dans ce cas, soit les investisseurs possèdent une partie du capital des sociétés et deviennent de fait des actionnaires. Soit ils achètent des obligations et deviennent des créanciers. En investissant leur épargne, les particuliers financent les entreprises sur la bourse.

Ces actions sont cotées au sein de deux marchés distincts : le marché primaire consacré aux actions cotées pour la première fois en bourse lors d’un appel public à l’épargne. Le marché secondaire sur lequel les titres antérieurement émis sont échangés.

Les indices boursiers mondiaux

Les informations relatives à la bourse, sont largement relatées dans les journaux, à la télévision, elles fournissent les variations du CAC40. L’indice phare de la bourse parisienne, au même titre que les indices de référence comme le Dow Jones (pour le marché américain) ou le DAX (pour la bourse en allemande), donne le rythme de l’évolution de la place boursière parisienne. Créé avec 1 000 points de base le 31 décembre 1987, le CAC 40 réunit les 40 actions les plus performantes côté à la bourse de France.

La bourse française répartit ses actions dans trois compartiments boursiers : les capitalisations boursières supérieures à 1 milliard d’euros sont regroupées dans le Compartiment A, alors que le Compartiment B rassemble les valeurs qui ont une capitalisation boursière comprise entre 150 millions et 1 milliard d’euros, les Compartiment C lui, concerne les titres avec une capitalisation boursière inférieure à 150 millions d’euros. Beaucoup d’autres classements des valeurs, qui permettent aux épargnants de suivre les variations des actions du CAC40, les variations des actions éligibles au PEA, les variations des actions éligibles au SRD…, sont suggérées par les sites boursiers.

Quelques sources :

08. mars 2012 · Commentaires fermés sur Les traders/formateurs professionnels boursierassistance envoient leurs opérations par mail et sms · Categories: Argent, Bourse, Formation · Tags: , , , , , ,

Pour la première fois les traders/formateurs professionnels BoursierAssistance envoient leurs trades de façon instantanée aux traders Forex, Actions et Futures. Ces derniers les dupliquent et réalisent des gains immédiatement.

Un service unique et performant réalisé par des traders professionnels à succès qui tiennent compte de l’aspect systématique et discrétionnaire.

A ne pas confondre avec des robots qui ne traitent que les aspects systématiques.

Le concept

Les abonnés reçoivent leurs alertes directement par email et/ou par sms.

Les alertes sont un service efficace qui permet de dupliquer les trades envoyés par les traders/formateurs et de réaliser des gains de façon instantanée.

ForexAlerte concerne les pairs EUR/USD – EUR/CHF – EUR/CAD – EUR/JPY – EUR/GBP – GBP/USD du lundi au vendredi, de 6heures à 8heures et de 19heures à 20heures GMT.

StocksAlerte concerne le CAC40 du lundi au vendredi, de 9heures à 22heures.

FuturesAlerte concerne le CAC40 – SMPI – DOW – NASDAQ – DAX – SP 500 du lundi au vendredi  de 9heures à 22heures.

Pour Qui

Tous les Traders des marchés Forex, Futures et Actions à la recherche de trades gagnants et soucieux d’obtenir l’aide de traders professionnels, plutôt qu’à des robots.

En détail

Deux services complémentaires sont à la disposition des traders :

  • L’accès à l’historique

Les abonnés ont accès à toutes les performances réalisées sur une paire/un instrument donné à un moment donné. start/stop/target/gains réalisés.

Les utilisateurs de ce service pourront consulter et comparer les positions passées, en cours ou à venir.

Ce service est accessible à partir de 9€ttc/mois

  • L’accès au Pack d’Alertes

Les alertes reçues sont duplicables tout de suite et seules les alertes gagnantes seront facturées.

Les abonnés recevront  les prises de positions en temps réel par sms et/ou par email

3 packs d’alertes sont disponibles : 10 Alertes, 60 Alertes et 100 alertes.

Les signaux sont envoyés par les traders/formateurs à succès de l’école BoursierAssistance ; forts de plus de 10 ans d’expériences, soit environ 30 000 heures de Trading.

Ce service ultra performant est accessible à partir de 190€ttc.

Si vous désirez de plus amples informations sur le sujet, organiser une interview ou recevoir les alertes, merci de contacter IMM au 09 80 08 20 10 (Int. +33 9 80 08 20 10) ou d’envoyer un email à info@boursierassistance.com

Lien vers Forexalerte : http://www.boursierassistance.fr/pdf/forexalertaq.pdf

Lien vers Futuresalerte : http://www.boursierassistance.fr/pdf/futuresalerteb.pdf

Lien vers Stocksalerte : http://www.boursierassistance.fr/pdf/stocksalertlv.pdf

02. février 2012 · Commentaires fermés sur Entrée en Bourse de Facebook · Categories: Bourse · Tags:

Facebook prépare son entrée en Bourse et le charismatique fondateur Mark Zuckerberg est sur le pont pour séduire les investisseurs. Il espère lever 10 Milliards de dollars.

La valorisation de Facebook est ainsi portée à 100 Milliards de Dollars, c’est du moins l’objectif espéré par Facebook. Délirante ou pas, c’est la plus importante introduction en bourse de la net économie de tous les temps.

En janvier dernier, lors de la dernière levée de fonds réalisée auprès de Goldman Sachs et du fonds russe DST, le site communautaire avait été valorisé à hauteur de 50 milliards. C’est donc bien sur un cours qui est le double de sa valorisation actuelle que Facebook compte lancer son IPO.

Facebook est un des sites web les plus visités de la planète, compte aujourd’hui plus de 800 millions de membres et l’entreprise est particulièrement rentable. Sa croissance depuis son lancement a été impressionnante, elle générerait aujourd’hui plus de 4 milliards dollars pour un bénéfice net autour d’1 milliard de dollars. C’est une rentabilité exceptionnelle qui ne devrait intéresser plus d’un investisseur, même si le jeune PDGn qui détient actuellement plus de 28% du capital de Facebook, déclare ne pas avoir l’intention de distribuer des dividendes à court terme.