25. novembre 2016 · Commentaires fermés sur Investir dans des bijoux haut de gamme : Un bon placement ? · Categories: Placements

Les Français sont aujourd’hui nombreux à préférer investir et/ou convertir une bonne partie de leurs avoirs dans les bijoux haut de gamme ou griffés, un moyen d’échapper à l’ISF. En effet, les bijoux haut de gamme sont exonérés de cet impôt tout comme les objets d’arts. Mise à part cette exonération, beaucoup sont également tentés par le fait d’être en possession d’actifs réels solides, dont la valeur ne pourra que grimper au fil des années. Mais alors, est-ce que le fait d’investir dans des bijoux haut de gamme est réellement un bon placement ? Avant d’y répondre, permettez-nous de vous partager certaines informations.

Pas d’ISF, mais…

Lorsque vous êtes par exemple en possession d’une certaine somme en banque, ou d’une très belle demeure située dans un quartier très prisé, vous n’avez plus, certes, rien à vous soucier, mais vous avez l’ISF qui vous guette. En revanche, avec des bijoux originaux de grande valeur, vous n’aurez pas à payer l’ISF, cependant vous ne serez jamais tranquille à l’idée que ces chefs-d’œuvre puissent disparaitre du jour au lendemain, par exemple suite à un incendie ou à un cambriolage. Et même si vous êtes couvert par une assurance multirisque habitation, sachez qu’un beau bijou du XVIIe siècle ne sera par exemple remboursé qu’à la valeur d’un simple bijou d’aujourd’hui. Ainsi, un collier d’une valeur de 2000 euros pourrait n’être remboursé qu’à … 20 euros !

Cela laisse ainsi entendre qu’il faudra disposer d’une couverture d’assurance en béton, si vous voulez bénéficier de remboursements plus ou moins satisfaisants. Il existe pour cela des assureurs haut de gamme capables de rembourser à hauteur de la valeur vénale des bijoux détériorés et/ou volés. En guise d’exemple, si vous étiez en possession d’un œuf de Fabergé et que celui-ci fut détérioré lors d’un incendie de votre maison, ou volé lors d’un cambriolage, ces assureurs haut de gamme ne se baseront pas sur l’argus, mais plutôt sur la valeur dernièrement atteinte lors d’une vente aux enchères d’un modèle similaire (rappelons qu’il existe encore actuellement 42 des 50 œufs réalisés par le célèbre joaillier Pierre-Karl Fabergé).

Le coût d’une telle assurance

Avant tout, il faut savoir qu’aucun assureur ne vous remboursera avec plaisir, le sourire aux lèvres. Au contraire, il fera tout pour échapper à ce rôle. Aussi, il vous appartiendra d’avoir bien réalisé au préalable toutes les démarches nécessaires (estimation par un expert, par exemple). Ensuite, le coût d’une telle assurance risque également d’être assez élevé. En fonction de la formule choisie, la prime annuelle peut fortement varier (de 500 euros à 5000 euros, voire même plus). Bien entendu, les assureurs vous diront toujours qu’il sera moins cher de se prémunir que de subir. Dans tous les cas, et en réponse à la question « est-ce qu’un investissement dans les bijoux haut de gamme est un bon placement ? » : à vous de voir si le jeu en vaut réellement la chandelle.

Comments closed.