21. décembre 2017 · Commentaires fermés sur Les enjeux de la Finance verte · Categories: Economie

Dans un monde où le réchauffement climatique se fait de plus en plus menaçant, tous les secteurs se doivent d’apporter leur contribution pour la préservation de notre environnement. La Finance verte va tout à fait dans ce sens et continue à connaître une croissance des plus positives. Zoom sur les enjeux de la Finance verte.

Qu’est-ce que la Finance verte ?

Dans la finance verte, on retrouve toutes les opérations financières qui ont pour objectif de favoriser la transition énergétique et d’apporter des solutions au problème du réchauffement climatique. depuis sa création, ce marché a connu un développement considérable, et cette tendance continue à être à la hausse.

En effet, les institutions financières sont obligées de s’adapter à la montée des risques climatiques et aux évolutions du cadre réglementaire. Pour atteindre ses objectifs, la Finance verte compte sur son outil principal, les Green bonds (obligations vertes). Il s’agit d’obligations dont les émissions sont destinées à financer les initiatives visant à lutter contre le réchauffement climatique, et aussi à assurer la transition énergétique.

Les investisseurs ont d’importants rôles à jouer dans ce type de finance : ils peuvent se baser sur les « fonds verts » pour sélectionner des entreprises sur les critères environnementaux. Ils peuvent également décider de désinvestir les entreprises les plus émettrices de gaz à effet de serre, après avoir mesuré l’empreinte carbone de leurs portefeuilles. Il leur est cependant possible de dialoguer au préalable avec ces entreprises, afin que ces dernières respectent les lignes directrices de l’accord de Paris.

Quels sont les enjeux de la Finance verte ?

Inscrite dans le cadre de l’Investissement Responsable (IR), la Finance verte se donne pour objectif d’encourager les investisseurs, les entreprises et les financiers à respecter les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), et à leur accorder autant d’importance qu’aux critères purement financiers.

La maîtrise des enjeux liés à la transition énergétique pour les acteurs financiers permet d’adopter une politique climat adaptée à la situation environnementale actuelle, et à identifier les nouvelles opportunités d’investissement. Elle permet également de maîtriser les stratégies d’investissement vert et à exploiter de façon optimale les évolutions de ce marché.

Les institutions financières doivent comprendre et s’adapter aux évolutions du contexte face au changement climatique. Elles doivent prendre connaissance de l’évolution des cadres réglementaires relatives à la Loi de Transition Energétique et des dynamiques économiques du secteur énergétique. Il leur est également essentiel de comprendre les risques apportés par le changement du climat : les risques physiques, les risques de responsabilité, les risques de transition et concept des « stranded assets » etc.

Il faudra ensuite maîtriser la mise en œuvre d’une politique de finance verte, et connaître les différentes options qui peuvent se présenter aux investisseurs : identifier les stratégies d’investissement gagnantes, analyser les produits thématiques et bas carbone, et comprendre les investissements avec les « green bonds ».

Au final, la Finance verte est l’une des mesures qui pourraient vraiment encourager les investisseurs et les industriels à être plus respectueux de l’environnement. Devenir plus écologiste ne signifie pas la fin des profits, au contraire, elle ouvre la porte à de nouvelles opportunités qui ne peuvent désormais plus être ignorées.

Comments closed.