31. mars 2015 · Commentaires fermés sur Comment préparer financièrement sa retraite en 2015 ? · Categories: Retraite

Le départ à la retraite entraîne une baisse inévitable de revenus. Avec la hausse du nombre de retraités et l’allongement de la durée de vie, les pensions de retraite versées dans le futur risquent d’être tirées vers le bas. Pour compenser cette chute de revenus, ou tout du moins l’atténuer, certains ont de plus en plus souvent recours à des compléments de retraite. On retrouve en première ligne les produits d’épargne, mais pas seulement ….

 

Les produits d’épargne

Ils consistent à effectuer des versements réguliers lors de la période d’activité afin de constituer une épargne qui sera disponible dès l’acquisition des droits à la retraite. On peut les diviser en deux catégories :

1- Ceux qui prévoient le versement d’une rente. Les plus populaires sont :
– le Plan Epargne Retraite Populaire (PERP), accessible à tous ;
– le contrat Madelin, qui s’adresse aux travailleurs indépendants non agricoles.
Hors cas particuliers (déblocage anticipé, versement du capital), l’argent versé est bloqué jusqu’au terme du contrat. L’avantage majeur de ces deux produits réside en la déduction fiscale des sommes engagées. Il est important de noter que les rentes versées le moment venu, seront, en revanche, soumises à l’impôt sur le revenu. Des organismes comme Agipi ou Axa proposent de tels produits.

2- Ceux qui permettent d’obtenir le versement d’un capital, comme le contrat d’assurance-vie. Contrairement au PERP et au contrat Madelin précités, les versements effectués sont soumis à imposition. En revanche, le versement du capital connaîtra une fiscalité allégée. Par ailleurs, il faut savoir que les fonds versés sont disponibles à tout moment.
Avant de privilégier l’un ou l’autre de ces systèmes, il faut donc prendre en considération les différents éléments.

Les autres pistes

Plutôt que ce se diriger vers ces produits d’assurance pour compléter sa retraite, le futur retraité peut également opter pour l’investissement immobilier locatif, et ainsi ajouter à sa pension de retraite les loyers perçus. Pour les personnes qui n’auraient pas anticipé le besoin de revenu complémentaire le moment venu, la vente en viager reste également une option.

 

Sources :

Agipi

Source gouvernementale

31. octobre 2014 · Commentaires fermés sur La dépendance : comment s’y préparer? · Categories: Retraite

Avec l’espérance de vie qui s’allonge, la dépendance risque de toucher une bonne partie de la population des séniors. La population vieillissante n’est pas à l’abri des maladies handicapantes qui réduisent son autonomie partielle ou complète. AVC, rhumatismes, arthroses sont autant de pathologies invalidantes qui touchent les malades âgés. Prévoyants, certains retraités prennent les devants pour anticiper cette éventualité en s’y préparant. Aujourd’hui, comme ceux qui préparent leurs obsèques, les personnes âgées s’organisent pour libérer leurs proches, qui sont les plus concernés par la prise en charge du malade incapable de se déplacer ou d’exécuter, même les tâches les plus simples. Alors comment s’y préparent-elles ?

encadrement médical

La perte de l’autonomie

C’est à partir de la retraite que l’on commence à penser à se protéger contre les risques de la dépendance et personne ne peut prétendre être à l’abri d’un accident vasculaire, d’une fracture du col du fémur, de la maladie d’Alzheimer ou d’une perte de la vue. La perte de l’autonomie conduit le sujet atteint, de ne plus pouvoir marcher, se laver, se nourrir et de garder le lit constamment, lorsqu’il a subi une totale paralysie notamment. Aussi, une prise en charge constante doit être assurée au malade. La présence d’une infirmière s’impose, 24 heures sur 24. La famille est souvent sollicitée pour assurer les tâches ménagères et les frais sont alors souvent à sa charge ce qui conduit à une lourde charge financière.

 

Comment se protéger contre la perte de son autonomie

Bien sûr en vieillissant, le corps subit de nombreuses modifications. Pour se prémunir, une consultation régulière, mais surtout à la moindre alerte, chez son médecin traitant permet d’anticiper le moindre problème qui pourrait survenir à n’importe quel moment. Les personnes âgées doivent faire attention à leur équilibre alimentaire et pratiquer des activités adaptées régulièrement. Une marche quotidienne de trente minutes suffit pour ceux qui ne peuvent pas effectuer des exercices plus endurants. Il est possible de s’inscrire dans des clubs sportifs pour les séniors où les exercices sont vraiment adaptés sous la conduite d’un coach. En suivant ces simples recommandations, on peut continuer de faire ses courses, de se promener sans avoir à dépendre d’autrui.

 

Préparer sa perte d’autonomie grâce à l’épargne

Le risque zéro n’existe pas. Aussi, le risque de devenir dépendant est réel. La pension de retraite n’est pas toujours suffisante pour s’assurer un hébergement dans une structure spécialisée où les prestations et les services coûtent très cher. En épargnant durant sa vie professionnelle, on peut se constituer un capital appréciable pour être pris en charge en cas de perte d’autonomie.

 

27. juin 2014 · Commentaires fermés sur Préparer sa retraite sereinement · Categories: Retraite

Pourquoi prévoir sa retraite ?

Il faut toujours se rappeler que les régimes obligatoires de retraite garantissent seulement un certain niveau de pension. Ce niveau sera de tout temps inférieur à votre dernier revenu en cours d’activité. Il est ainsi plus que jamais important de prévoir sa retraite en commençant par épargner le plus tôt possible.

Différentes façon d’épargner

Les salariés d’aujourd’hui sont peu ou mal préparés à leur retraite, alors que de nombreuses solutions existent pour mettre de l’argent de côté pour sa retraite.

Il peut s’agir soit de l’immobilier locatif ou des produits particuliers d’épargne retraite. Le choix de l’investissement immobilier est très pertinent comme nous le suggère Capital dans cet article. Il est plébiscité par ceux qui misent souvent de façon absolue sur cette classe d’actifs. Pour préparer leur retraite, la priorité des travailleurs est d’acquérir leur résidence principale.C’est une démarche qui permet de réduire les revenus complémentaires indispensables pour maintenir leur niveau de vie à l’issu de la cessation d’activité. De plus, l’immobilier peut aussi servir à se constituer une rente.

L’investissement immobilier le plus efficace est celui locatif puisqu’il favorise la constitution d’un capital avec un effort d’épargne réduit. Quant aux particuliers, ils ont la possibilité de recourir au crédit et le rembourser avec les loyers qui seront perçus. Outre l’immobilier, le second réflexe des travailleurs doit être de s’intéresser à la souscription d’une assurance. L’assurance constitue une enveloppe intéressante en cas de transmission de son patrimoine surtout du point de vue fiscale.

Et après ?

Généralement, les cotisations doivent être mises en place suffisamment tôt pour pouvoir permettre de compenser la perte de revenus au moment où vous cesserez d’exercer. Mais, lorsque vous êtes à la retraite, étant donné que vous pouvez être frappé d’incapacité ou de décès à tout moment, il est alors indispensable de continuer à cotiser tant que cela reste possible. Pour découvrir les différentes solutions qui s’offrent à vous pour votre retraite visitez ce site.