05. octobre 2017 · Commentaires fermés sur Le secteur du nettoyage professionnel se porte bien · Categories: Marchés & secteurs

Le nettoyage professionnel consiste en l’externalisation ou la sous-traitance des travaux de nettoyages au sein des locaux professionnels tels que les bureaux, les locaux industriels, etc. La nécessité d’engager des nettoyeurs professionnels s’explique par le fait qu’ils possèdent plus de maîtrise et que la société cliente n’a plus besoin de recruter elle-même son personnel de nettoyage.

Les types d’activités de nettoyage professionnel

Les activités d’une entreprise de nettoyage sont groupées en deux catégories.

  • Le nettoyage classique

Il consiste au nettoyage au sein des bureaux, centres commerciaux, industries, magasins, d’immeubles d’habitation, etc. c’est la forme la plus courante du nettoyage professionnel.

  • Le nettoyage spécialisé

Il s’agit d’un nettoyage plus poussé aux seins de laboratoires, hôpitaux, gares, autobus, aéroports, etc.

Un secteur en plein expansion

Le nettoyage professionnel connait un véritable essor. Le nombre d’entreprises de nettoyage est en constante augmentation au cours des années. La majorité est constituée de petites entreprises. Mais la véritable croissance se fait ressentir au niveau du chiffre d’affaires. Entre une douzaine d’années, le chiffre d’affaires des entreprises de nettoyage a augmenté de plus de 100%. Les entreprises de plus de 500 personnes représentent 1% du secteur en nombre mais concentrent près de la moitié du chiffre d’affaire.

L’augmentation du nombre d’entreprises conduit à une certaine concurrence au niveau du secteur du nettoyage professionnel. Chaque société se doit de proposer les meilleurs services possibles. De plus, l’instauration des normes d’hygiène de plus en plus strictes obligent les employés des entreprises de nettoyage à posséder un certificat approprié.

Un secteur d’avenir

Le marché du nettoyage professionnel est encore loin d’être saturé. Beaucoup d’entreprises ne sont pas encore rattachés à un service de nettoyage. Généralement, ce sont ceux qui sont concernés par le nettoyage spécialisé qui hésitent encore à externaliser leur nettoyage. Pourtant, ceux-ci représentent les clients les plus sérieux dans ce secteur, ce qui représente une véritable perspective d’avenir pour les entreprises de nettoyage.

Un secteur d’activité responsable

Le nettoyage est une activité qui consomme beaucoup d’eau. Cela suscite un réel problème du point de vue écologique. L’impact sur l’environnement de l’utilisation d’une importante quantité d’eau par le nettoyage professionnel est souvent un sujet à controverse. Mais en 2017, les évolutions technologiques permettent une consommation en eau plus faible et une meilleure gestion des eaux usées. Cela se fait par le biais de l’informatisation du processus de nettoyage ainsi que l’intervention de la robotique en remplacement du matériel traditionnel.

17. décembre 2016 · Commentaires fermés sur Le marché du portage salarial · Categories: Marchés & secteurs

Actuellement, le portage salarial connaît son essor à travers le monde. Étant un marché très porteur, il met un point sur la promotion de l’auto-entreprise et des missions en freelance. En effet, c’est une solution pratique et efficace, qui permet aux salariés de reprendre une activité par mission. C’est un peu comme s’ils créaient une société mais sans avoir la peine d’en créer. Mais pour s’y lancer, il est recommandé de trouver une société de portage salarial fiable, membre de l’UNEPS.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est une solution efficace, qui permet à tout un chacun de travailler à son compte, ainsi d’être son propre patron. À cela, il a pour rôle de facturer ses missions tout en étant un salarié. Il s’agit d’une solution fiable et sécurisante, avec de nombreux avantages et inconvénients, sous le statut de freelancer. En effet, le portage salarial est innovant et permet d’associer à la fois une activité sous le statut d’indépendant, sans lâcher les avantages et la sécurité qu’offrent un régime de salarié. Un individu qui se lance dans le domaine a pour rôle de se trouver une mission et par la suite de la réaliser.

Avec une forte croissance depuis plus d’une dizaine d’année, cette solution s’offre à toutes les personnes qui veulent être indépendantes. Actuellement, nombreux sont ceux qui s’y lancent, tels que les entrepreneurs, les indépendants, les femmes aux foyers, les étudiants, les retraités voire même les jeunes diplômés.

Comment se déroule le portage salarial ?

De nombreuses étapes sont cruciales quand on se décide de se lancer dans le portage salarial. Pour cela, le professionnel doit avant tout trouver une société de portage salarial qui lui est fiable pour ensuite passer à l’étape de la prospection et de la négociation commerciale. Cette phase veille à ce que le professionnel trouve une quelconque entreprise qui lui confère une mission avec les honoraires, les frais, les délais, la prestation et les objectifs qui conviennent aux deux parties. L’étape suivante exige au professionnel de se retourner vers la société qu’il a choisi, tout en lui faisant part du contrat de prestation ainsi que des éléments de la négociation. La société de portage salarial signe ensuite un contrat de travail et un contrat de prestation avec l’entreprise concernée, et la mission sera menée par le professionnel en question.

La réalisation de la mission vient par la suite. Le professionnel s’assure de réaliser la tâche selon les consignes imposées et définies dans le cahier de charges initial. Il a pour rôle de tenir informer la société de portage salarial qu’il a choisi de l’avancement du projet. Cependant, cette dernière se charge de toute l’interface administrative qui se rapporte à la mission, telle que le référencement, la facturation, le contrat et même le recouvrement. Elle s’occupe également de la gestion salariale du porté. Une fois la mission terminée, la société de portage réalise vraiment que le contrat est terminé et verse son solde au professionnel. À cet effet, une société de portage salarial, comme le cas de RH Solutions veille non seulement à l’accompagnement du professionnel, mais aussi au pilotage de sa mission et de son salaire.

12. décembre 2016 · Commentaires fermés sur Le marché de l’hébergement web · Categories: Marchés & secteurs

Du succès flagrant d’Internet ces dernières années naissent les ventes en ligne et le e-commerce, des plateformes qui se multiplient de plus en plus. Même si les entreprises possèdent déjà leurs propres sites web, elles préfèrent également miser sur la côte de popularité de ces plateformes qui portent également le nom d’hébergement web. La concurrence est rude sur ce marché, cela explique sans doute la légère décadence du secteur au début des années 2000. Toutefois, les relances sont bien entreprises, car le marché est plus florissant que jamais à l’aube de 2017.

hebergeur

Qui sont les hébergeurs de site ?

Il faut comprendre que le phénomène autour de l’hébergement web agit au niveau mondial. Dans les 4 coins du globe, les hébergeurs se multiplient, mais quelques-uns se démarquent nettement du lot. Comme toujours, les Américains tiennent la première place avec le multinational GoDaddy qui retient 4,65 % du marché. En deuxième position, nous avons le groupe allemand 1& 1 qui est l’une des filiales du Groupe United Internet. À lui seul, il détient 4,28 % du marché en 2016. Derrière lui, le groupe allemand Strato acquiert 2,3 % du marché de l’hébergement. De leur côté, Amazon web services et OVH se disputent la quatrième place avec une part d’occupation respective de 2,14 % et 2,05 %.

Une concurrence très accrue

Parce que les hébergeurs cherchent à développer leurs portefeuilles clients, aujourd’hui plus que jamais, chacun tente d’apporter une valeur ajoutée à ses prestations. Si d’autres misent sur une facturation concurrentielle des offres, d’autres investissent dans l’amélioration des fonctionnalités et de la visibilité. Quoi qu’il en soit, les géants s’affirment et campent sur leurs positions tandis que les nouveaux venus s’insinuent pour chercher à acquérir une part de ce marché très rentable.

Le marché de l’hébergement web en France

Dans l’Hexagone, comme dans le monde entier, la fièvre autour de l’hébergement web s’empare des multinationaux. Actuellement, ce marché est principalement dominé par OVH en France. Leader dans le pays et dans toute l’Europe, il bénéficie d’une grande notoriété qui attire les entreprises qui veulent acquérir plus de clients. De leur côté, les concurrents commencent à se faufiler en force pour se frayer un chemin jusqu’au succès. La preuve, des spécialistes de Magento enchainent les offres flamboyantes et les prestations de qualité pour séduire de plus en plus d’entreprises.

À l’heure actuelle, Magento compte pas moins d’une centaine de partenaires hébergés dans son site. Qui plus est, la récente fusion avec CMS Drupal le place en bonne position en France.

19. octobre 2016 · Commentaires fermés sur Le marché du matériel électrique · Categories: Marchés & secteurs

Avec les exigences de la conjoncture économique actuelle, entrepreneurs et industriels sont à la recherche d’un domaine à fort potentiel pour un investissement relativement sûr. Dans cet article, nous allons faire un zoom sur la situation du marché du matériel électrique. Ce secteur est-il florissant dans le contexte actuel ? Est-ce un secteur qui devrait susciter l’intérêt des investisseurs ? Qu’en est-il de l’avenir de ce marché ? Toutes ces questions seront traitées dans les paragraphes suivants.

matériel électrique More »

14. décembre 2015 · Commentaires fermés sur L’industrie du matelas en France : les chiffres · Categories: Marchés & secteurs

Au début des années 90, l’industrie de la literie comme bien d’autres secteurs des biens de consommation, a subi la crise économique due à la baisse du pouvoir d’achat, le chômage, le vieillissement de la population. Mais on peut dire aujourd’hui qu’elle se porte mieux.

matelas

Un marché de plusieurs milliards

L’industrie du matelas et du sommier représente aujourd’hui plusieurs milliards d’euros et vise quelques 26 millions de familles en France. Rien que pour la vente en ligne qui ne représente que 4,3% du total des ventes, ce marché est estimé à 9,56 milliards d’euros dont 59% pour les matelas. On peut compter actuellement 35 d’entreprises dans ce secteur. Le nombre de salariés est estimé à 5.900 alors qu’il était de 6.500 en 1999. Cette diminution est due à la fermeture de plusieurs usines ou à la réduction du personnel.

Un secteur en évolution

Les ventes accusent une croissance de 1,99% depuis 2010. Près de 1.875 matelas sont vendus chaque heure. Cela s’explique par le fait que 68% des 26 millions de ménages cibles estiment que pour leur santé, ils devraient changer de literie tous les 8 ans. L’apparition de nouvelles technologies comme les matelas à mémoire de forme par exemple, n’est pas pour rien dans cette envie de changement. Les matelas en mousse ou latex occupent la première place avec 75% suivis de ceux à ressort avec 22%. La diversification des offres rend toutefois le choix plus difficile. Les magasins spécialisés pratiquant la vente directe ont encore de beaux jours devant eux.

Cependant, on ne peut que constater que les importations sont de loin supérieures aux exportations: 7,5 milliards contre 2,9 milliards. Ces importations en provenance de Chine et de Turquie étaient en hausse de 10% en 2005. Les grands magasins ont préféré importer des produits d’entrée de gamme moins chers et les estampiller de leur marque. Les grandes enseignes elles, tiennent à s’imposer dans le haut de gamme. Le secteur moyen de gamme reste quand à lui sous exploité.

On a pu noter ces dernières années l’apparition de nouvelles entreprises et points de vente. Cette concurrence n’a cependant pas contribué à baisser les prix. Cela est dû principalement à la hausse des prix des matières premières mais aussi aux charges engagées dans les recherches et développements afin offrir des produits de hautes technicités et conformes aux normes en vigueur : anti-feu, anti-acariens etc.

20. novembre 2015 · Commentaires fermés sur Le marché du ménage low cost progresse · Categories: Marchés & secteurs

Selon un rapport de l’Acoss, le nombre de travailleurs à domicile déclarés est en baisse constante. Celui de ceux qui travaillent au noir par contre ne cesse d’augmenter. Plusieurs raisons ont conduit les ménages à réduire les heures de travail de leurs employés à domicile ou même à y renoncer.

ménage low cost

Contexte économique défavorable

La baisse du pouvoir d’achat due à la crise a conduit la classe moyenne à renoncer à l’emploi de travailleurs à domicile comme les femmes de ménage, les baby-sitters qui pouvaient lui couter jusqu’à 15 euros de l’heure sans compter les charges. Près de 72.000 emplois ont été ainsi perdus. La baisse des cotisations sociales perçues a atteint un record de 3,2%, et le nombre d’employeurs est passé sous la barre des 2.000.000 de personnes.

Déclarer revient cher

Les réformes successives des avantages fiscaux ont elles aussi eu un impact non négligeable sur le budget des familles employant des travailleurs à domicile : en 2011, suppression de l’abattement de cotisation 15% ; 2013, suppression de la déclaration au forfait, baisse à 10.000 euros de réduction d’impôt au lieu de 15.000. Sans compter les charges sociales. Ces mesures ont eu pour conséquence la hausse du coût de l’emploi et ont incité les employeurs à se passer des services de ses salariés ou, dans la quête perpétuelle du low-cost, se tourner vers d’autres alternatives si vraiment ils ne peuvent pas faire autrement.

Le travail au noir

Certaines personnes ont cependant un besoin réel des services à domicile comme c’est le cas par exemple des personnes âgées ou handicapées. Agressés fiscalement, une solution leur vient en tête : se rabattre vers le travail au noir, employer des travailleurs non déclarés comme une femme de ménage pas chère, un plombier etc.

Si le nombre ne cesse de chuter inexorablement du côté de l’emploi à domicile, celui du travail au noir lui, progresse de plus en plus et ce, depuis huit ans. Un Français sur trois au moins le pratiquerait ne serait-ce qu’occasionnellement. Le manque à gagner qui en résulte pour le fisc atteindrait les 20 milliards d’euros.

Mais cette solution s’impose pour limiter, autant que faire se peut les dépenses car si celles-ci augmentent, le salaire lui ne suit pas toujours. C’est donc bien pour une raison économique que le particulier se tourne vers cette option, tout en sachant pertinemment les risques que lui et la personne qu’il emploi encourent. C’est aussi pour une solution de facilité car cela lui évite bien des tracas administratifs.

Mais c’est une solution peu pérenne qui est destructrice de valeur à long terme. Pour faire des économies autant de tourner vers des sociétés de ménage pas chère qui cherchent à proposer des offres à petit prix comme Dweho.com par exemple.

25. octobre 2015 · Commentaires fermés sur Le marché de l’accessoire pour chiens et chats · Categories: Marchés & secteurs

A l’instar du pet Food, le marché de l’accessoire pour chiens et chats a le vent en poupe et semble ignorer superbement la crise. Essayons d’en savoir plus.

Un marché en plein boom

manteau chien

Générant un chiffre d’affaires de plus de 200 millions d’euros annuels, ce marché s’articule autour des besoins accessoires de quelque 65 000 000 d’animaux de compagnie. Le segment le plus porteur est celui du confort. Il comporte pèle mêle les corbeilles, les niches, les écuelles, les coussins les chatières, les manteaux et autres imperméables pour chiens, les bacs à litière, les maisons de toilette qui ne sont plus l’apanage des seuls chats, car les petits chiens y ont aussi droit.

Les concepteurs et revendeurs d’accessoire pour chiens et chats ont aujourd’hui la part belle. Ils inventent à tour de bras des produits de plus en plus humanisés. En effet les animaux domestiques ont changé de statut social. Ils sont désormais des animaux de compagnie. A ce titre, ils font partie intégrante de la maisonnée et jouissent des mêmes droits que les humains. Certains d’entre eux sont même devenus millionnaires au dollar en héritant de leur maitresse.

Le confort animalier : la nouvelle tendance

corbeille chien

Jadis, les hommes avaient créé des niches pour protéger leurs chiens des intempéries. Elles existent encore sur le marché actuel, mais elles sont plutôt destinées à une clientèle habitant en zone rurale. Ce produit n’est plus un symbole du confort canin. Les chiens ont en effet intégré le domicile de leurs maîtres et se sont installés confortablement avec leurs amis les chats. Ils ont maintenant droit à un mobilier en tous points conformes à nos propres standards de vie tant sur le plan de la matière que celui des formes. Ils se prélassent désormais sur des coussins revêtus de cuir pleine peau se déclinant dans les tons les plus tendance.

La confection canine est aussi classée dans ce segment du confort. Elle se décline sur plusieurs niveaux de gamme : économique, moyen de gamme et luxe. Pour la confection de luxe, les créateurs ont conçu des éditions limitées de manteaux haute couture pour les petits chiens. Des manteaux brodés à la main selon les techniques utilisées en haute couture. Pour couronner le tout, ils ont également créé des bijoux pour chiens.

L’accessoire félin n’est pas en reste. Les articles de confort traditionnels qu’apprécient les félins fait toujours recette. Mais les fabricants ont aussi fait des efforts pour attirer à eux les possesseurs de chats. Cette clientèle est plutôt jeune est friande de de nouveautés et d’originalité. C’est ainsi que l’on a pu assister à l’apparition de hamacs où les matous peuvent ronronner tout leur saoul. Dans le même ordre d’idées, ils ont donné à l’ancien arbre à chat de nouvelles formes très design. En termes de ventes à l’unité, l’accessoire pour chat se vend plus que celui pour chien. Cependant, le prix des produits est inférieur à ceux proposés pour la gente canine.

Pour terminer, nous n’oublierons pas les gadgets et jouets pour animaux qui ont fait des progrès fulgurants. Ainsi, on a pu voir des chiens se photographier eux-mêmes.

19. mai 2014 · Commentaires fermés sur Le marché du lissage brésilien · Categories: Marchés & secteurs

Le lissage brésilien est aujourd’hui la tendance capillaire la plus en vogue partout dans le monde. Les fabricants ainsi que les professionnels l’auront bien compris, le produit suscitera un engouement monstre et cela, pour encore un bon bout de temps ! Le marché promet même d’être juteux et beaucoup n’ont pas attendu pour en profiter. More »

22. avril 2014 · Commentaires fermés sur Le marché de l’équipement forain · Categories: Marchés & secteurs

En France, les marchés forains connaissent un réel renouveau, notamment grâce au soutien des marchés de gros mais aussi à cause de leurs nombreux atouts. En effet, selon la Fédération Nationale des Syndicats des Commerçants des Marchés de France, le nombre des marchés forains est en hausse régulière. Rien qu’à Paris par exemple, l’on a recensé en 2013 95 marchés forains dont 82 alimentaires. Il n’est donc pas étonnant si le marché de l’équipement forain soit également prospère actuellement. Plus de détails : More »

12. janvier 2014 · Commentaires fermés sur Le système mondial des séjours au pair : quelques chiffres et analyses · Categories: Marchés & secteurs

systeme-au-pairLe concept des « séjours au pair » est désormais très développé et ce, partout dans le monde. C’est le meilleur moyen pour les jeunes d’aujourd’hui de pouvoir visiter d’autres pays, de perfectionner leurs connaissances d’une langue étrangère, tout en se familiarisant avec les coutumes locales dans une famille d’accueil. Le tout à moindre coût puisqu’ils seront à la fois logés, nourris et auront de l’argent de poche en échange de s’occuper des enfants de leur famille d’accueil. More »