Actuellement, on fait de plus en plus face à la crise foncière. Le grand problème des promoteurs immobiliers réside sur le fait d’être en manque de terrains constructibles. Ce manque de terrain touche généralement presque toutes les régions, mais à Bordeaux le marché s’effondre de plus en plus.

Quels sont les problèmes rencontrés par les promoteurs immobiliers d’aujourd’hui ?

De nos jours, on fait surtout face aux problèmes d’actualité qui ne sont autres que le manque de foncier pour construire. Etant ainsi le problème majeur des promoteurs de l’immobilier, ce thème concerne généralement le déficit des logements en France qui est un déficit foncier très important. Bien que le sujet soit une problématique à l’ordre du jour de l’offre de logements, il est à noter qu’il est crucial de le faire suivre d’une réunion entre François Fillon et les responsables de la majorité. Par ailleurs, une mesure voire des mesures extrêmes et très puissantes doivent également être mises en place concernant ce sujet de logement.

Ce n’est pas le fait de vendre à un promoteur un terrain le problème, mais le terrain à vendre à un promoteur. Autrement dit, c’est la densité des terrains constructibles disponibles qui est insuffisante. Cela ne permet pas ainsi aux promoteurs immobiliers de réaliser au mieux une opération d’investissement rentable. À cet effet, ces professionnels disposent de ce que l’on appelle Surface Hors Œuvre Nette ou SHON. À cela, le plan d’urbanisme se voit en manque et se prêtent mal à la volonté de ces promoteurs.

Un appel aux autorités fait par les promoteurs immobiliers

Face à ce manque, les promoteurs immobiliers font appels aux autorités de façon à ce que ces dernières trouvent une position de façon rapide, voire une nouvelle réglementation afin de résoudre ce problème. Pour cela, ils exposent tous les problèmes auxquels ils font face à ces dernières, à savoir le manque de foncier qui affecterait une chute importante du nombre de mises en chantier d’habitations neuves, le recul du marché de la construction et la suppression de plusieurs milliers de postes.

S’ajoute à cela la faiblesse de l’offre foncière qui provoquerait la hausse des prix, les effets secondaires qui toucheront les bailleurs sociaux et les constructions de logements en faible nombre. Par ailleurs, ses logements seront très coûteux et ainsi, ne seront plus accessibles aux ménages qui disposent d’un revenu moyen ou modeste.

Quelles sont les mesures proposées ?

Il existe actuellement grands nombres de mesures pour éradiquer ce problème. Cependant, la première reste la mise sur le marché par le gouvernement de divers terrains à bâtir par le biais des appels aux projets. Cela permet entre autre de plafonner les prix de vente des habitations. Par ailleurs, l’Etat devrait également concentrer les aides qu’il procure sur les différentes régions qui sont notamment en détresse. À cela, il y a par exemple l’Île-de-France, le Rhône-Alpes et la Paca.

En outre, les mairies des communes doivent également délivrer plus de permis de construire et la durée de taxation des plus-values sur les ventes devrait revenir à 15 ans. Par contre, d’autres points doivent être revisités, à savoir les règlements dans les domaines fonciers et immobiliers. Aussi, le volume d’aides accordés aux locataires au profit des locataires doit être diminué si leur loyer est plafonné.

27. novembre 2017 · Commentaires fermés sur Investir dans l’immobilier : ce qu’il faut savoir · Categories: Immobilier

L’investissement immobilier connaît de plus en plus d’intérêts auprès des investisseurs, particuliers et entreprises. Que ce soit dans le but d’avoir une retraite dorée, pour agrandir son patrimoine ou avoir des revenus complémentaires en vue d’obtenir une indépendance financière, l’investissement dans l’immobilier est un actif qui génère beaucoup de rendement sans pour autant présenter de nombreux risques.

Pourquoi l’investissement immobilier a-t-il du succès ?

Vous avez des hésitations quant au fait d’investir ou non dans l’immobilier ? Sachez que ce marché est aujourd’hui en pleine expansion. Le prix de l’immobilier en France a été très attractif pour les acquéreurs de bien neuf ces dernières années. Bien que le marché de l’immobilier en général a subi une hausse, il semble que les investisseurs sont toujours prêts à injecter leurs capitaux dans cet actif. La facilité d’obtention des crédits et l’attractivité des taux sur les prêts pour les logements en sont en grosse partie responsables.

L’achat de bien immobilier est pour la plupart du temps destiné à la location, pour générer des revenus pour l’investisseur. Pour éviter de vous faire avoir dans ce genre de démarche et pour ne pas perdre de temps, vous pouvez suivre des formations de qualité sur le sujet sur le site
http://formation-avis.com.

investissement immobilier

L’investissement locatif, comment ça marche ?

investissement immobilierIl s’agit du fait de chercher un bien immobilier (maison, appartement, résidence…), de financer l’achat de ce dernier, de trouver des locataires, de gérer ce bien pendant une certaine durée. Puis, il vous appartient de refaire le processus pour obtenir un autre bien.

Pour trouver le financement nécessaire à l’achat dans l’immobilier, il est aujourd’hui possible de faire des emprunts à des taux avantageux. Les loyers que vous percevrez par la suite pourront couvrir les intérêts et les mensualités.

Toutefois, il y a des précautions à prendre avant de faire un investissement locatif et ne pas se faire prendre par les pièges du marché. D’abord, il s’agit de rester prudent et réfléchir longuement sur le bien qui vous intéresse avant d’entamer la procédure d’achat. Nous vous proposons par exemple d’éviter les biens qui sont situés trop près des transports ou des commerces. Mais il est important que ce soit une zone facile d’accès qui sera intéressante pour les locataires. Lorsque vous investissez dans les banlieues, nous vous conseillons de chercher les résidences ou les grandes maisons pouvant accueillir des familles. Sachez que l’emplacement du bien est un facteur primordial pour réussir la vente par la suite.

Les avantages de l’investissement immobilier

Investir dans un bien à louer vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôts selon le dispositif Pinel. Votreengagement peut durer 6, 9 ou 12 ans et la réduction d’impôts atteindre 12, 18 ou 21 % du prix du bien acheté. En revanche, ces privilèges ne sont obtenus que si le loyer respecte le plafond de ressources des occupants, variable selon la surface et la location du bien.

Pour ce qui est des biens d’occasion, vous pourrez jouir du statut fiscal d’un loueur meublé et bénéficier d’un abattement à l’achat de 20 à 30 %. Vérifiez quand même les travaux à faire avant de valider votre achat.

16. novembre 2016 · Commentaires fermés sur 5 villes où investir en 2017 · Categories: Immobilier

Le nombre de constructions livrées en 2017 ne permettra pas encore d’aligner l’offre et la demande. Ce qui fait que la demande est en hausse par rapport aux logements disponibles. Cette situation influe sur le prix du bien immobilier et le prix du loyer proposé. Ainsi, pour trouver dans quelle ville investir en 2017, force est de déterminer quelle ville présente un taux de rentabilité supérieur et dans quelle ville le taux d’occupation est intéressant ?

investir-immo
More »

14. mars 2016 · Commentaires fermés sur L’immobilier toulousain en pleine forme · Categories: Immobilier

Alors que tous les observateurs s’attendaient à ce que l’immobilier en France connaisse des moments difficiles en ce début d’année, la baisse constante des taux de crédit profite aux particuliers et aux professionnels du secteur. A Toulouse, c’est tout le marché de l’immobilier qui explose.

Mais d’où vient ce renouveau ?

investir-toulouse-immoPour l’immobilier toulousain, 2015 avait été une année faste. Selon les statistiques, les professionnels ont enregistré une augmentation de 10 % des volumes des ventes. La stabilité des prix a également convaincu les acheteurs. Pour ce début d’année, on s’attendait donc à ce que le secteur s’essouffle un peu, mais c’est bien loin d’être le cas. Rien que sur le mois de janvier, la Fnaim a enregistré 278 transactions à travers son réseau. Pour retrouver pareille performance, il faut remonter jusqu’en 2011. Outre la stabilité des prix, la mise en place d’un dispositif fiscal beaucoup plus avantageux contribue beaucoup à l’essor du secteur immobilier à Toulouse. Mais l’élément principal semble être le regain de pouvoir d’achat des Toulousains bien aidé par la chute des taux de crédit immobilier.

Les quartiers des bonnes affaires

Actuellement, Toulouse est une ville particulièrement abordable. Elle figure au 6ème rang des grandes métropoles de province en ce qui concerne le prix au mètre carré. Le centre-ville est particulièrement prisé même si le prix d’un appartement peut atteindre les 5000 € dans certains quartiers. Il va sans dire qu’y acheter un appartement à Toulouse risque d’être assez difficile et les bonnes affaires partent très vite. Pour augmenter ses chances, il est préférable de se tourner vers les quartiers plus en périphérique. Divers quartiers comme le Fer-à-Cheval, les Arènes ou les quartiers de la Terrasse ont enregistré une baisse de prix significative ces derniers temps à cause de la revente d’appartements achetés notamment en défiscalisation. En fait, les prix vont surtout dépendre de la qualité du bien plutôt que de son emplacement. Vu le regain de pouvoir d’achat, une pénurie de biens haut de gamme a même été enregistrée dans la ville de Toulouse.

Comment profiter de ce rebond du marché de l’immobilier toulousain ?

A Toulouse, c’est le moment pour acquérir un bien immobilier. Difficile d’imaginer que les conditions vont continuer à s’améliorer comme le précise cette agence immobilière Toulouse. Même si la tendance baissière a continué sur le début d’année 2016, il n’est pas aisé de croire que les taux de crédit ne remonteront jamais. Pour devenir propriétaire, c’est donc le moment idéal. Dans les beaux quartiers comme Saint-Etienne ou encore Saint-Georges, il faut prévoir environ 400 000 euros pour un appartement de 100 m². Dans le quartier de la Terrasse ou dans celui de Bonnefoy, il est possible de trouver des offres avec un prix médian de 2500 € environ le m². Vous trouverez la liste de prix quartier par quartier sur ce site.

Vu la chute des taux de crédit, il est plus facile de devenir propriétaire quitte à souscrire à un prêt bancaire. Pour ceux qui ont déjà un prêt en cours, le temps est venu de faire jouer la concurrence et de renégocier les termes de son contrat avec les taux actuels.

Et la location ?

Pour ce qui est de la location, le constat est que le marché est saturé notamment sur les petites surfaces qui représentent 45 % des locations. Elles subissent une forte saisonnalité. Cependant, on constate une inflexion globale des loyers, les locataires dont le budget moyen tourne autour de 600 euros préfèrent de plus en plus acheter que louer des appartements dont le loyer s’est envolé les dernières années. Il ne vous reste qu’à consulter les offres location pour vous en rendre compte par vous-même.

Même si ces derniers temps beaucoup de particuliers sont attirés par l’investissement dans le neuf, investir dans l’ancien reste une option intéressante, car cela permet non seulement d’obtenir un meilleur rendement, mais ouvre aussi la voie à différents avantages fiscaux si le bien immobilier ancien est mis en location.

Les bonnes raisons d’investir dans l’ancien

Outre les avantages fiscaux, il existe de nombreuses bonnes raisons pour investir dans un bien immobilier ancien, la première d’entre elles est certainement son emplacement. De toute évidence, ce sont les logements anciens qui disposent des meilleures localisations : en centre-ville, dans les vieux quartiers, dans les quartiers stratégiques… Leur ancienneté fait qu’ils sont bien desservis par les transports en commun et proches des commerces et services, ce qui est un grand atout si l’investissement est à but locatif, car ce sont les conditions les plus recherchées par les locataires.

Ensuite, la décote que subissent les habitations anciennes est un argument de taille à exploiter, car le neuf qui intéresse le plus les investisseurs actuellement, le prix de l’immobilier ancien devient par conséquent plus compétitif. Comme en témoignent les chiffres, en comparaison, un logement ancien sera de 20 à 30 % moins cher qu’un logement équivalent neuf.

De ces deux facteurs, l’emplacement et la décote sur le prix, il découle qu’investir dans l’ancien rapporte un meilleur rendement que dans le neuf. En effet, le rendement dans le neuf est d’environ 3 à 4 % alors qu’il côtoie les 5 % du côté de l’ancien rénové et atteint même les 7 % dans les zones ne pouvant plus accueillir de construction comme les centres-villes.

Les multiples avantages fiscaux

Loi Malraux, Borloo ancien, Censi-Bouvard, monuments historiques, programme immobilier Imnp… une multitude de dispositifs de loi ont été mis en place pour offrir une fiscalité plus attractive aux investisseurs dans l’ancien. Tous ont la caractéristique de ne pas être soumis au plafonnement de niches fiscales limitées à 10 000 € par ménage et par an et si en plus l’investissement est destiné à la location, le déficit foncier pourra s’ajouter à ces dispositifs fiscaux. Les travaux de rénovation entrepris pourront également être déduits du montant total des loyers perçus à hauteur de 10 700 € maximum.

Il est toutefois à noter que ces lois ne sont applicables que pour les investissements locatifs tels que le programme lacanau (plus d’infos sur ce site), la mise en location des biens immobiliers est une condition nécessaire pour jouir des avantages de ces dispositifs fiscaux. Avec le Borloo ancien par exemple, suivant une convention avec l’Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat), l’investisseur peut bénéficier de 30 %, 60 % ou 70 % de réduction fiscale s’il met son bien en location nue avec un loyer social.

Vous vous demandez s’il faut investir dans l’immobilier ? Même si la quasi-totalité des observateurs de l’immobilier s’accorde à souligner la nette augmentation du nombre de ventes de logements neufs, une légère amélioration dans celles de l’ancien et les conditions de financement plus favorables, la prudence reste tout de même de mise.

immobilier en france

L’immobilier, une valeur sûre

Même si la rentabilité varie en fonction de nombreux paramètres, l’immobilier reste une valeur sûre. Comparé à d’autres placements tels que le Livret A, l’assurance-vie en euros, la rentabilité reste importante. Dans certaines conditions, elle peut même augmenter encore plus grâce à la défiscalisation, ce qui est un avantage non négligeable. Le taux de crédit particulièrement bas actuel est également propice à l’investissement.

Les règles à suivre

Mais pour assurer un bon investissement, et comme nous l’avons souligné, la prudence reste la règle d’or.

Beaucoup de Français estiment que le contexte économique actuel n’est pas propice aux investissements immobiliers. En vérité, le taux d’intérêt actuel est à son niveau le plus bas depuis 50 ans et est favorable aux emprunteurs. Mais cela pourrait changer dans un avenir plus ou moins proche. En effet, le taux à 10 ans aux États-Unis est déjà 2 fois plus élevé qu’en France mais quand la réserve fédérale va l’augmenter, ce qui ne saurait tarder, cela voir avoir une répercussion négative certaine en Europe.

Veilliez donc à bien surveiller l’évolution du taux et demandez conseil avant de décider sur le choix du taux fixe ou variable. Investir maintenant dans l’immobilier serait une bonne option car la donne pourrait changer dans un proche avenir. Restez tout de même vigilent.

Anticipez la demande

Si vous investissez dans un bien immobilier, c’est soit pour le louer pour vous assurer un revenu complémentaire, soit pour le revendre plus tard pour en dégager un bénéfice. Vous pourriez aussi en jouir un jour, une fois à la retraite. Faites donc en sorte d’anticiper les exigences des futurs locataires ou acheteurs cibles.

Comme vous, ils n’aimeraient pas vivre dans un logement vétuste, trop bruyant comme sur le bord d’une autoroute ou près d’un aéroport, trop isolé sans aucun commerce, établissement scolaire ni transport en commun. Effectuez votre choix comme si vous alliez y habiter vous-même ; la ville ou la campagne ? La montagne ou la mer ? Ce choix de l’emplacement est primordial.

Renseignez-vous également sur la demande locative. Elle est plus importante dans les zones en développement, à proximité des grandes écoles ou facultés, pas trop loin des zones industrielles. Car pas de locataire, pas de revenu, pas d’avantage fiscal.

Anticipez la revente. Veillez à bâtir ou à acheter dans un endroit en pleine expansion, très demandé même d’ici quelques années. Maintenez votre bien en bon état. Sa valeur n’en sera qu’augmentée.

25. septembre 2015 · Commentaires fermés sur Les prix de l’immobilier à Bordeaux continuent à grimper · Categories: Immobilier

Bordeaux fait partie de ces rares villes françaises qui ont su échapper à la crise du marché immobilier. En effet, le développement et le dynamisme de la ville lui a permis de garder la tête hors de l’eau. Tâchons de voir pourquoi les prix de l’immobilier à Bordeaux continuent de grimper.

bordeaux

L’irréductible Bordeaux

En général, les prix de l’immobilier en France ont baissé depuis le début d’année 2013. Même si les baisses n’étaient alors pas très conséquentes, les acteurs du marché immobilier et les économistes prévoyaient déjà de grands changements dans le secteur immobilier déjà en crise.

Les prix baissaient car beaucoup de biens ne se vendaient pas. Les invendus étaient de plus en plus nombreux et les investisseurs n’osaient plus engager leur argent dans le secteur. Les vendeurs n’avaient alors d’autres choix que de brader leur prix s’ils désiraient vendre leur bien. Par conséquent, la rentabilité diminuait elle aussi.

Bordeaux a su échapper à cette tendance et parvient même à occuper la 5ème place au classement des villes les plus chères de France (rappelons qu’elle occupait seulement la 19ème place, il y a dix ans passés). Le prix de son marché immobilier est en effet constamment en hausse depuis le début de l’année 2013. Les investisseurs, quant à eux, restent toujours présents, et tendent même à devenir plus nombreux.

Pourquoi cette hausse continue des prix de l’immobilier à Bordeaux ?

Bordeaux a priorisé son développement et son attractivité. La ville est alors devenue plus dynamique et plus moderne. On peut citer en exemple le quartier de la Bastide : les investisseurs n’y trouvaient auparavant aucun intérêt particulier. Mais le quartier a par la suite subi une véritable métamorphose grâce à de nombreux programmes de rénovations comme l’aménagement du parc aux Angéliques, et l’amélioration des différentes lignes de transport comme le tramway et les lignes de bus.

parc aux angéliques

– Cibler le centre

Bordeaux mise surtout sur le centre, même si la périphérie est toute aussi intéressante. Le centre est en effet la zone où les prix sont les plus élevés. On y trouve des prix au m² pouvant aller de 3 000 € à 5 000 €. Ces prix varient selon le type et la qualité du bien. Le lieu où il se situe entre également en compte. Les prix des biens se trouvant dans le Triangle d’Or (Cours de l’Intendance, Cours Clémenceau et l’allée du Tourny) peuvent facilement atteindre les 5 000 €/m².

Les investisseurs sont en effet prêts à acheter plus chers dans le but de faire l’achat d’un logement neuf à Bordeaux dans un beau quartier ou sur les grands boulevards. Si leur investissement est à but locatif, ils seront alors sûrs de trouver très vite des locataires, et ainsi rentabiliser plus vite leur investissement.

– La périphérie comme alternative

Comme nous l’avons dit précédemment, les prix dans le centre sont très élevés. Certains investisseurs préfèreront alors investir dans des quartiers qui leur seront un peu plus accessibles. Mais cela ne signifie pas pour autant que ces opérations soient moins intéressantes. En effet, les prix dans la périphérie sont en moyennes compris entre 2 200 € et 3 000 €/m², ce qui reste une très bonne moyenne.

En bref, le marché immobilier de Bordeaux ne connait pas la crise, notamment grâce aux nombreux travaux de rénovations et de modernisations entreprises par la ville. Nul doute que Bordeaux accueillera de nombreux nouveaux habitants, et la multiplication des projets immobiliers est une véritable aubaine pour les investisseurs.

26. mars 2015 · Commentaires fermés sur Sites immobiliers : la suprématie des sites seloger.com et leboncoin contestée ? · Categories: Immobilier

Ce n’est un secret pour personne, les deux sites immobiliers que sont leboncoin.fr et seloger.com ont fait un carton pendant presque une décennie. Aujourd’hui, existe-t-il des sites immobiliers qui puissent les détrôner ?

sites

Presque une décennie de position écrasante dans l’immobilier

Voilà maintenant plusieurs années que les particuliers et les entreprises vont régulièrement sur seloger.com et leboncoin.fr pour trouver un logement ou un local à louer. Ces sites sont tellement pratiques qu’il est devenu une habitude et un réflexe d’y aller lorsque la demande se manifeste. Il est vrai que leboncoin.fr n’est pas spécialisé dans l’immobilier, mais il faut savoir que de nombreux particuliers y publient des offres parfois très intéressantes.

Quant au site seloger.com, il convient parfaitement aux besoins des personnes qui sont à la recherche d’un logement particulier, dans la mesure où il existe plusieurs filtres de recherches qui permettent d’avoir des résultats des plus optimisés. Le succès de ces deux sites n’est donc pas étonnant, surtout en sachant qu’ils ont fait partie des précurseurs dans ce domaine.

La suprématie de ces sites immobiliers est en passe de prendre fin

Il se trouve que la puissance inébranlable des sites que sont seloger.com et leboncoin.fr est actuellement en danger. En effet, il existe actuellement un projet envisagé par les professionnels de l’immobilier. Et il ne s’agit pas de n’importe quel projet, parce qu’il consiste à ouvrir un portail web qui regrouperait toutes leurs annonces immobilières. Il faut alors dire que cela rendrait la tâche plus difficile pour les deux géants du web, dans la mesure où les professionnels de l’immobilier se lanceraient eux-mêmes dans la promotion de leur métier, et centraliseraient toutes les offres en immobilier en un seul endroit.

Inutile de mentionner que les particuliers pourront bénéficier de la primeur des offres de vente ou de location de biens immobiliers en se connectant sur un tel site. Toutefois, ce projet qui n’est encore qu’à ses balbutiements est déjà menacé. En effet, comme le précise le site loeildelimmobilier, il n’est pas dit que tous les professionnels seront solidaires pour mettre en place ce système, et qu’ils joueront le jeu. En effet, il se peut que certains n’adhèrent qu’à moitié au concept et continuent à passer par des solutions plus low-cost afin de toucher le maximum de bénéfices.

Si les sites leboncoin.fr et seloger.com se sont forgés une véritable réputation dans le monde des annonces immobilières, il se peut pourtant que cette domination du marché prenne fin dans les années à venir. Mais seul l’avenir pourra le dire.

11. décembre 2014 · Commentaires fermés sur Nouvelle tour à la Défense ! · Categories: Immobilier

Livrée fin août 2014 dans le 1er quartier européen des affaires, la tour Majunga est la tour qui fait le plus parler d’elle à la Défense. Tour de bureau nouvelle génération, la tour Majunga donne une vue sur l’ensemble de la plus belle ville du monde, le bois de Boulogne et est situé proche de nombreux restaurants en pied de tour.

nouvel immeuble la défense

More »

21. juillet 2014 · Commentaires fermés sur Investir dans l’immobilier d’entreprise · Categories: Immobilier

L’importance d’effectuer un investissement dans l’immobilier d’entreprise

L’immobilier d’entreprise est un investissement méconnu de la plupart des gens. Pourtant, miser sur ce placement s’avère financièrement plus intéressant que tout autre investissement immobilier. Nombreux sont les atouts que présente un placement dans l’immobilier professionnel. L’un des principaux avantages de cet investissement est que le rendement brut provenant de l’immobilier d’entreprise est supérieur à celui de l’habitation par exemple. En outre, les coûts de gestion sont beaucoup plus réduits puisque les baux de ces immeubles durent plus longtemps. De plus, l’écart entre le rendement brut et celui net est réduit, étant donné que les gros travaux et l’impôt foncier peuvent être supportés par le locataire. Les recours en cas d’impayés sont plus aisés à mettre en œuvre. Les risques que présente l’immobilier d’entreprise sont minimes. Ainsi, lorsque l’on s’entoure de professionnels ayant validé l’investissement, il n’y a plus rien à craindre quant aux risques.

Fotolia_42185510_S-750x500

La meilleure stratégie pour un investissement rentable dans l’immobilier d’entreprise

Il faut pouvoir optimiser son investissement dans l’immobilier professionnel en choisissant la bonne stratégie. Même s’il est prouvé qu’un placement réalisé dans l’immobilier d’entreprise constitue un investissement pertinent de nos jours, il est primordial de prendre quelques précautions avant d’investir, pour pouvoir tirer un maximum de gains de ce support. Pour cela, l’investisseur peut acheter des locaux déjà bâtis ou encore acquérir un terrain et se faire construire des locaux d’entreprise. A cause de l’importante somme d’acquisitions indispensables pour investir dans l’immobilier d’entreprise, il convient de recourir au service d’une agence immobilière en vue d’un meilleur résultat. Cela permet en effet de trouver facilement le terrain ou les locaux dans une zone pouvant attirer plus de clients, sans oublier son utilité pour les locataires également. Puisqu’il faut nécessairement une adéquation du local avec l’activité des entreprises, l’agence immobilière est mieux placée pour conseiller en ce sens ou bien ce site.