10. novembre 2016 · Commentaires fermés sur La réalité virtuelle au service de la finance · Categories: Economie

Le grand intérêt pour la technologie virtuelle marque le siècle de la génération actuelle. Elle intéresse même de plus en plus de secteurs. Le monde de la finance n’en est pas exclu. Dans cet article, nous allons à la rencontre de ce monde qui relie le secteur bancaire et la technologie virtuelle.

realite-virtuelle More »

20. septembre 2015 · Commentaires fermés sur Un bilan sur la crise grecque · Categories: Economie

grece

Dans le monde financier et politique européen, le cas de la Grèce est au cœur de toutes les préoccupations. Les négociations se multiplient en vue de trouver des solutions durables. Voici un rappel ainsi qu’un petit bilan de cette crise grecque.

Les origines de la crise grecque

Le début du cauchemar grec a commencé en 2010, lorsque le pays a demandé de l’aide financière au FMI et à L’UEM. L’Union Européenne et le FMI accepte alors de prêter à la Grèce 110 milliards d’euros sur trois ans, dont 80 milliards venant de la zone euro, et 30 milliards du FMI. En échange, la Grèce devait adopter des mesures d’austérité, comme la suppression des 13ème et 14ème mois, la prolongation des cotisations de retraites ou encore la hausse de la TVA. Un fond de stabilisation est aussi créé pour éviter que la crise grecque n’affecte aussi l’Espagne, le Portugal et l’Italie.

Le peuple Grec, mécontent par les mesures d’austérité, protestent en organisant une grève générale. Sur le plan boursier, la Grèce devient, selon les agences de notation américaines, le pays le plus mal noté au monde.

Une deuxième aide pour la Grèce

En 2011, la situation ne s’est alors pas vraiment améliorée pour la Grèce. La fraude fiscale et la récession ont été en effet aggravées par l’austérité. L’Europe et le FMI demandent des efforts supplémentaires. La Grèce a alors le choix entre une restructuration de la dette, ou un nouveau prêt européen. Finalement, cette deuxième aide consiste en un nouveau prêt de 130 milliards d’euros, et une annulation de dette aux créanciers privés de 107 milliards d’euros.

Les banques grecques bénéficient également d’une recapitalisation. Par la suite, les investisseurs privés ont été remplacés par des entités publiques (FMI, Etats de la zone euro, FESF, BCE) qui détenaient alors 75% de la dette grecque. Les citoyens contribuables de la zone euro sont alors aussi concernés par le problème, désormais.

grece

Vers une troisième aide ?

Actuellement, les négociations entre la Grèce et ses créanciers (FMI, Pays de la zone euro, BCE) ont repris afin de trouver et de conclure un troisième plan d’aide, car il parait évident que dans l’état actuel des choses, le pays n’arriverait pas à s’en sortir. De plus, la crise grecque s’avère être devenue un facteur primordial de l’avenir de la zone euro et de l’Union Européenne. Tous les différents acteurs ont alors intérêt à retourner sur la table de négociation.

Des mesures ayant pour objectif de rendre la dette grecque un peu plus soutenable sont entreprises. On peut citer en exemple l’Eurogroupe qui a pris l’initiative de reverser ses intérêts à la banque centrale grecque. Ainsi, 2,98 millions d’euro ont été versés à la Grèce pour les intérêts de 2013. Mais pour l’année 2014, la Grèce n’a pas encore reçu les intérêts touchés sur sa dette de la part des banques centrales de la zone euro. Cette somme devrait pourtant environner les 1,981 milliards d’euro.

Le déblocage de cette somme a été l’une des premières requêtes d’Alexis Tsipras depuis son arrivée au pouvoir. Mais les créanciers préfèrent renégocier la situation. Comme quoi, on serait en droit de se demander si tous les acteurs sont vraiment prêts à faire le nécessaire et à prendre leur responsabilité pour résoudre cette crise grecque.

27. décembre 2013 · Commentaires fermés sur Qu’est ce que la statut d’intermittent du spectacle ? · Categories: Economie

Pleins feux sur l’intermittence du spectacle

Pour les artistes et les techniciens qui évoluent dans le milieu du spectacle comme la télévision, le théâtre et le cinéma, il est d’usage qu’ils soient embauchés non pas sous un contrat à durée indéterminée mais plutôt sous un contrat à durée déterminée. C’est le cas pour la plupart d’entre eux. Une fois leur contrat bouclé, ils observent ainsi des périodes de chômage. C’est la raison pour laquelle, ils bénéficient du statut intermittent du spectacle qui relève donc d’un régime particulier. En pratique, l’artiste doit justifier d’un certain nombre d’heures travaillées pour différentes entreprises afin d’accéder à ce statut, ce qui lui donne droit à des allocations chômage d’un montant supérieur à ce qu’il aurait dû recevoir dans le cadre du régime général. More »

Etre en bonne santé est un impératif afin de pouvoir accomplir les occupations quotidiennes. En France, les infrastructures ainsi que le système de soin sont performants. Cependant, l’accès aux soins (surtout les soins spécifiques) est souvent bloqué par leur coût. Par ailleurs, malgré la présence de l’Assurance maladie et des divers régimes de base affiliés à la Sécurité sociale, les restes à charge des adhérents augmentent de plus en plus. En effet, le déficit de l’Assurance maladie se creuse de plus en plus chaque année.

Augmentation des frais de santé : pourquoi ?

Les prouesses médicales réalisées par les chercheurs ont fait que les maladies sont mieux prises en charge. Par ailleurs, la population a accès à de plus en plus d’actes de prévention. Du coup la demande en soins médicaux devient plus importante depuis quelques années. Toutefois, les frais déboursés pour les divers soins médicaux sont variés et accusent une augmentation progressive. Du fait des frais déboursés pour l’acquisition des divers appareils ainsi que des divers frais imputés aux médecins, il s’avère cependant que les frais de santé sont en augmentation.  Ainsi de 2005 à 2010, la dépense en soins hospitaliers est passée de 68.487.000 d’euros à 81.204.000 d’euros, une hausse qui s’explique par la mise en place d’équipements plus complets dans les centres hospitaliers. Par ailleurs, pour mieux prendre en charge les diverses épidémies annuelles (grippe, bronchiolite, …), certains actes de prévention deviennent automatiques. Outre cela, beaucoup de Français continuent également de privilégier les princeps qui coûtent cependant plus chers que les médicaments génériques. Aussi, les frais de santé sont plus importants chez ces usagers. Au niveau de l’honoraire du médecin, on constate aussi un grand panel de tarifs du fait de la présence des divers secteurs.

Augmentation des frais de santé : comment y faire face ?

Grâce à de nombreuses découvertes dans le monde de la médecine, les soins médicaux sont de plus en plus performants. Les patients ont dès lors accès à un plus grand éventail de soins santé. Cependant, leur coût n’est pas toujours abordable, surtout ces dernières années. Pour accéder aux divers soins, la meilleure alternative est de souscrire une complémentaire santé. Cette dernière permet d’optimiser la couverture maladie de chaque assuré.

L’idée n’est donc pas de se priver des soins mais plutôt de renforcer sa couverture maladie. Concrètement, cela consiste à compléter le remboursement santé de l’Assurance maladie par une complémentaire santé. Comme son nom l’indique, cette assurance santé supplémentaire vise à combler les lacunes laissées par l’Assurance maladie. Elle est proposée par trois entités que sont les sociétés d’assurance, les institutions de prévoyance et les mutuelles santé. Pour avoir droit à ce renfort de l’Assurance maladie, chaque usager doit débourser des cotisations tous les mois, tous les six mois ou encore tous les ans. En principe, la complémentaire santé n’est pas obligatoire. Cela dit, certaines entreprises obligent leurs employés à en souscrire une dans le cadre d’une couverture maladie collective.

16. avril 2013 · Commentaires fermés sur Utiliser des ampoules basse consommation dans sa maison · Categories: Economie

Des ampoules économiques

C’est le pétrole qui est utilisé pour produire l’énergie électrique, c’est une source d’énergie qui est non renouvelable. Pour cela, les grandes industries pensent à réduire leur consommation sous la menace de l’épuisement de ces ressources. C’est un risque qui aura des répercussions à tous les niveaux jusque dans les familles. Elles sont donc appelées à modérer leur consommation d’énergie, elles peuvent y arriver en utilisant une ampoule basse consommation pour chaque pièce de la maison. Leur nom est déjà révélateur, ce sont des lampes qui peuvent réduire considérablement votre consommation d’énergie. Elles produisent le même éclairage sinon mieux que les lampes que vous aviez l’habitude d’utiliser. Ces lampes vous reviennent généralement moins chères que les ampoules classiques. Une réduction de votre consommation d’énergie entraîne logiquement une baisse de votre facture d’électricité.

Des ampoules écologiques

Optez pour une économie à tous les niveaux, l’ampoule b22 sera adaptée aux surfaces qui ont besoin d’un éclairage plus important comme le jardin ou le garage. Vous pouvez utiliser ces ampoules pour l’intérieur ou l’extérieur de votre maison. Pour vos luminaires, choisissez ces ampoules avec un spot encastrable pour votre salon ou votre salle de bains. Commandez en ligne vos lampes halogènes qui vous fournissent un éclairage optimal dans le total respect de l’environnement. Ces ampoules sont des produits recyclables, ces lampes à basse consommation font partie des produits qui peuvent être recyclées après leur utilisation. Le recyclage des produits après usage est un pari important dans la protection de l’environnement. Le recyclage lutte contre la pollution de l’environnement car les déchets qui devaient être jetés sont réutilisés. Cette technique empêche aussi l’épuisement des matières premières qui servent à fabriquer le produit. Vous participez à la sauvegarde de l’environnement en utilisant des produits recyclables que vous devez déposer après usage en magasin ou dans une déchetterie.

Aujourd’hui, le phénomène n’est plus étonnant. Les ménages vont presque consacrer 20% de leur revenu mensuel pour l’électricité. Une famille qui habite un appartement de 65m² et qui utilise divers appareils électriques peut, par exemple, avoir une facture d’électricité de 60 euros par mois. Mais tout le monde est bien futé de nos jours pour contourner la situation. On privilégie désormais tout ce qui est à faible consommation (ampoule économique, chauffage poêle granulé, etc…). Ces efforts ne sont pas toutefois suffisants. C’est pourquoi, on opte maintenant pour une source d’énergie gratuite et renouvelable, le panneau solaire.

More »