26. octobre 2015 · Commentaires fermés sur Une agence bancaire spécialisée dans la finance islamique · Categories: Banque

NoorAssur, a créé le buzz le 28 aout en ouvrant sa première agence spécialisée dans la finance islamique en région parisienne. Qui est-elle ? Quels sont ses objectifs et son mode de fonctionnement ?

noorassur

Qui est NoorAssur ?

NoorAssur est une startup spécialisée dans la finance islamique qui a vu le jour en en 2012 et qui a pour objectif à court terme d’ouvrir une vingtaine d’agences en France dans le courant de l’année 2016. C’est officiellement la première agence à vocation bancaire ayant pignon sur rue sur le sol français.

Quelques précisions sur la finance islamique

La finance islamique se targue de répondre à un besoin pressant de changer les donnes de la réglementation bancaire traditionnelle. Elle s’appuie sur les préceptes de la charia qui stipulent que toute transaction commerciale générant des intérêts est contraire à la loi islamique. De ce fait, la finance islamique associe la mise en pratique des intérêts avec celle de l’usure qui est formellement prohibée par l’Islam. Dans ce contexte, les intérêts sont considérés comme néfastes à la société au même titre que le tabac, l’alcool, et la pornographie.

La finance islamique propose une forme d’emprunt sans intérêt. Ainsi, si un client a l’intention d’acheter un bien, la banque le fait à sa place. Charge ensuite au client de lui rembourser par la suite le montant du bien auquel s’ajoute une commission fixe déterminée à l’avance par les deux parties. Une fois le contrat arrivé à son terme, la propriété du bien est transférée par la banque à son client.

L’activité de NoorAssur

Depuis qu’elle opère sur le territoire français, la société NoorAssur ne propose ses services que sur Internet. De fait elle ne fonctionne pas encore comme une banque, dans la mesure où l’on ne peut pas y ouvrir de compte. En revanche, il est possible de souscrire à des solutions d’épargne et d’assurance complémentaire santé ou une assurance vie. A l’heure où nous parlons NoorAssur déclare fièrement avoir collecté sept millions d’euros d’épargne et d’avoir un portefeuille effectif de 3 000 clients dont 95 % sont des particuliers. Toutefois, parmi les objectifs qu’elle s’est fixé, NoorAssur envisage dès 2016 la mise en place de comptes courants.

site noorassur

NoorAssur : perspectives d’avenir

NoorAssur se présente donc comme une alternative à la finance conventionnelle. La finance islamique se défend d’être sectaire. Elle ne s’adresse pas qu’aux musulmans, mais à tous ceux qui souhaitent un autre mode d’investissement, d’épargne ou d’assurance, car d’après NoorAssur, « La finance islamique est un compartiment de la finance responsable, non spéculative et éthique, l’éthique n’ayant ni couleur ni religion ».

Cette première agence a été ouverte en franchise. Les produits que propose le groupe pour l’instant se limitent aux produits de placement et des assurances en partenariat avec l’assureur Swiss Life. Sur le site de NoorAssur, les clients peuvent souscrire à des produits d’épargne classiques : logement, études, retraite et à d’autres plus spécifiquement musulmans comme l’épargne pèlerinage.

25. octobre 2015 · Commentaires fermés sur Le marché de l’accessoire pour chiens et chats · Categories: Marchés & secteurs

A l’instar du pet Food, le marché de l’accessoire pour chiens et chats a le vent en poupe et semble ignorer superbement la crise. Essayons d’en savoir plus.

Un marché en plein boom

manteau chien

Générant un chiffre d’affaires de plus de 200 millions d’euros annuels, ce marché s’articule autour des besoins accessoires de quelque 65 000 000 d’animaux de compagnie. Le segment le plus porteur est celui du confort. Il comporte pèle mêle les corbeilles, les niches, les écuelles, les coussins les chatières, les manteaux et autres imperméables pour chiens, les bacs à litière, les maisons de toilette qui ne sont plus l’apanage des seuls chats, car les petits chiens y ont aussi droit.

Les concepteurs et revendeurs d’accessoire pour chiens et chats ont aujourd’hui la part belle. Ils inventent à tour de bras des produits de plus en plus humanisés. En effet les animaux domestiques ont changé de statut social. Ils sont désormais des animaux de compagnie. A ce titre, ils font partie intégrante de la maisonnée et jouissent des mêmes droits que les humains. Certains d’entre eux sont même devenus millionnaires au dollar en héritant de leur maitresse.

Le confort animalier : la nouvelle tendance

corbeille chien

Jadis, les hommes avaient créé des niches pour protéger leurs chiens des intempéries. Elles existent encore sur le marché actuel, mais elles sont plutôt destinées à une clientèle habitant en zone rurale. Ce produit n’est plus un symbole du confort canin. Les chiens ont en effet intégré le domicile de leurs maîtres et se sont installés confortablement avec leurs amis les chats. Ils ont maintenant droit à un mobilier en tous points conformes à nos propres standards de vie tant sur le plan de la matière que celui des formes. Ils se prélassent désormais sur des coussins revêtus de cuir pleine peau se déclinant dans les tons les plus tendance.

La confection canine est aussi classée dans ce segment du confort. Elle se décline sur plusieurs niveaux de gamme : économique, moyen de gamme et luxe. Pour la confection de luxe, les créateurs ont conçu des éditions limitées de manteaux haute couture pour les petits chiens. Des manteaux brodés à la main selon les techniques utilisées en haute couture. Pour couronner le tout, ils ont également créé des bijoux pour chiens.

L’accessoire félin n’est pas en reste. Les articles de confort traditionnels qu’apprécient les félins fait toujours recette. Mais les fabricants ont aussi fait des efforts pour attirer à eux les possesseurs de chats. Cette clientèle est plutôt jeune est friande de de nouveautés et d’originalité. C’est ainsi que l’on a pu assister à l’apparition de hamacs où les matous peuvent ronronner tout leur saoul. Dans le même ordre d’idées, ils ont donné à l’ancien arbre à chat de nouvelles formes très design. En termes de ventes à l’unité, l’accessoire pour chat se vend plus que celui pour chien. Cependant, le prix des produits est inférieur à ceux proposés pour la gente canine.

Pour terminer, nous n’oublierons pas les gadgets et jouets pour animaux qui ont fait des progrès fulgurants. Ainsi, on a pu voir des chiens se photographier eux-mêmes.

08. octobre 2015 · Commentaires fermés sur La fiscalité en bourse · Categories: Bourse

Si vous désirez jouer en bourse, il est nécessaire de vous renseigner convenablement sur tout ce qui entoure la fiscalité des revenus boursiers. Ces derniers se distinguent en deux grandes catégories. Il y a tout d’abord les revenus tirés des dividendes que vous allez recevoir, c’est à dire la rémunération touchée en tant que détenteur d’un titre et donc actionnaire d’une entreprise, et les gains de trading (les plus-values) que vous pourrez réaliser via votre courtier bourse.

L’impôt sur les dividendes

fiscalité-bourseToutes les dividendes perçues après 2013 ne peuvent plus, selon la loi, faire l’objet d’un prélèvement forfaitaire libératoire. Ils sont donc soumis à l’impôt sur le revenu.

Les dividendes reçues jouissent d’un abattement de 40% sachant qu’il est possible de pouvoir déduire les droits de garde que vous facture votre courtier. Sachez que les éventuels bonus que vous pourrez recevoir, comme par exemple l’IronFx Bonus, seront également comptabilisés et donc imposables. Les dividendes, en plus de l’impôt sur le revenu, sont également soumis aux prélèvements sociaux (15,5%).

L’impôt sur les plus-values

Les gains que vous pourrez réaliser suite à vos opérations de trading, c’est à dire lors de la revente de vos actions, seront aussi soumis au barème de l’impôt sur le revenu. Petite particularité à savoir, un abattement existe concernant la durée de détention concernant les cessions qui ont été réalisées depuis le 1er Janvier 2013 dans le but de réduire l’ardoise fiscale du boursicoteur. L’abattement est de 50% si les titres ont été détenus entre 2 et 8 ans et 65% si la détention est supérieure à 8 ans. Ces abattements sont valables pour l’ensemble des gains nets découlant de cessions d’actions. Il existe enfin d’autres abattements similaires plus attractifs encore, comme ceux liés aux investissements de capital de PME qui peuvent atteindre jusqu’à 85%.

08. octobre 2015 · Commentaires fermés sur Crédit automobile : Santander accusée de discrimination aux Etats-Unis · Categories: Crédit

Une des filiales de la banque espagnole Santander a été épinglée aux Etats-Unis par le Bureau américain de protection des consommateurs dans les services financiers (CFPB) pour des pratiques jugées discriminatoires.

Au Etats-Unis, pour souscrire à un prêt auto afin d’acheter une nouvelle voiture, il ne fait pas bon être différent. Effectivement, suivant que l’on soit blanc, noir, asiatique ou latino, il est plus ou moins difficile d’en obtenir un. Les taux (TEG) ne seraient apparemment pas les mêmes pour tous les américains suivant leur classe sociale, leurs origines etc. 
santander-crédit-automobile

Une enquête lancée sur 40 sociétés de crédits

Cette pratique est inacceptable pour le Bureau américain de protection des consommateurs dans les services financiers (CFPB) et celui-ci a souhaité réguler cela afin que les crédits soient les mêmes pour tous. Pour que tous respectent les règles, le CFPB a donc lancé une enquête sur 40 grandes sociétés de financement automobile, principalement non-bancaires.

L’objectif est simple, surveiller les prêts que ces organismes accordent aux populations fragiles comme les personnes aux faibles revenus ou faisant parties d’une minorité religieuse ou raciale. Des populations pour lesquelles ces compagnies sont soupçonnées d’augmenter leur taux, parfois très fortement, du fait qu’il leur est difficile d’obtenir un crédit.

Des disparités constatées chez Santander

C’est en Août qu’une de ces grandes sociétés de crédit automobile a été épinglée par cette enquête et accusée de pratiques illégales. Filiale de la banque espagnole Santander, cette société est un des plus gros pourvoyeurs de crédit auto aux Etats-Unis. Via ses différents concessionnaires, il a été noté des disparités entre les prêts proposés à ces minorités et au reste de la population américaine.

Une pratique discriminatoire qui n’est pas vu d’un bon oeil par le CFPB et qui devrait leur valoir une forte amende quand on sait que c’est un des organismes qui octroient le plus de crédits automobiles dans le pays.

Toutefois, cette filiale n’est pas la première à se faire épingler par de telles pratiques. En 2014, c’est la branche de financement automobile de Honda Motors qui s’était fait épingler et avait dû verser 24 millions de dollars à des emprunteurs afro-américains, asiatiques ou originaires des îles du Pacifique. En 2013, Ally Financial, branche de financement de General Motors, avait aussi été épinglée pour les mêmes raisons et avait dû verser pas moins de 98 millions de dollars pour échapper aux poursuites lancées par le CFPB !