31. octobre 2014 · Commentaires fermés sur La dépendance : comment s’y préparer? · Categories: Retraite

Avec l’espérance de vie qui s’allonge, la dépendance risque de toucher une bonne partie de la population des séniors. La population vieillissante n’est pas à l’abri des maladies handicapantes qui réduisent son autonomie partielle ou complète. AVC, rhumatismes, arthroses sont autant de pathologies invalidantes qui touchent les malades âgés. Prévoyants, certains retraités prennent les devants pour anticiper cette éventualité en s’y préparant. Aujourd’hui, comme ceux qui préparent leurs obsèques, les personnes âgées s’organisent pour libérer leurs proches, qui sont les plus concernés par la prise en charge du malade incapable de se déplacer ou d’exécuter, même les tâches les plus simples. Alors comment s’y préparent-elles ?

encadrement médical

La perte de l’autonomie

C’est à partir de la retraite que l’on commence à penser à se protéger contre les risques de la dépendance et personne ne peut prétendre être à l’abri d’un accident vasculaire, d’une fracture du col du fémur, de la maladie d’Alzheimer ou d’une perte de la vue. La perte de l’autonomie conduit le sujet atteint, de ne plus pouvoir marcher, se laver, se nourrir et de garder le lit constamment, lorsqu’il a subi une totale paralysie notamment. Aussi, une prise en charge constante doit être assurée au malade. La présence d’une infirmière s’impose, 24 heures sur 24. La famille est souvent sollicitée pour assurer les tâches ménagères et les frais sont alors souvent à sa charge ce qui conduit à une lourde charge financière.

 

Comment se protéger contre la perte de son autonomie

Bien sûr en vieillissant, le corps subit de nombreuses modifications. Pour se prémunir, une consultation régulière, mais surtout à la moindre alerte, chez son médecin traitant permet d’anticiper le moindre problème qui pourrait survenir à n’importe quel moment. Les personnes âgées doivent faire attention à leur équilibre alimentaire et pratiquer des activités adaptées régulièrement. Une marche quotidienne de trente minutes suffit pour ceux qui ne peuvent pas effectuer des exercices plus endurants. Il est possible de s’inscrire dans des clubs sportifs pour les séniors où les exercices sont vraiment adaptés sous la conduite d’un coach. En suivant ces simples recommandations, on peut continuer de faire ses courses, de se promener sans avoir à dépendre d’autrui.

 

Préparer sa perte d’autonomie grâce à l’épargne

Le risque zéro n’existe pas. Aussi, le risque de devenir dépendant est réel. La pension de retraite n’est pas toujours suffisante pour s’assurer un hébergement dans une structure spécialisée où les prestations et les services coûtent très cher. En épargnant durant sa vie professionnelle, on peut se constituer un capital appréciable pour être pris en charge en cas de perte d’autonomie.

 

23. octobre 2014 · Commentaires fermés sur L’étude de marché dans la création d’entreprise · Categories: Entreprises

C’est une composante importante de votre business plan. Votre étude de marché (également appelée analyse de marché) illustrera votre secteur d’activité et votre connaissance du marché ainsi que vos constatations et conclusions de recherche. C’est un prélude sine qua non à tout projet de création d’entreprise à Paris.

Businessman on the phone is thinking

L’identification et la description du marché cible

Commencez par décrire votre secteur d’activité, y compris sa taille actuelle et l’historique du taux de croissance ainsi que d’autres tendances et caractéristiques importantes (par exemple, l’étape du cycle de vie, le taux de croissance prévu…). Ensuite, faites une liste des principaux groupes de clients. Puis, précisez votre marché cible ayant une taille gérable. Beaucoup d’entrepreneurs à Paris font l’erreur d’essayer de faire appel à un marché cible trop large. La détermination du marché cible se fait d’abord en distinguant les caractéristiques de chaque groupe de clients potentiels. Quels sont leurs besoins critiques ? Ces besoins sont-ils atteints actuellement ? Quelles sont les caractéristiques démographiques des groupes de clients et où sont-ils situés ? Y a-t-il des tendances d’achats saisonniers ou cycliques qui peuvent influer sur votre entreprise ? Ensuite, faites-vous une idée de la taille du marché cible primaire. Quelle est la croissance prévue du marché pour un groupe de clients, par exemple ? Combien de part de marché pouvez-vous gagner? Quel est le pourcentage de part de marché et le nombre de clients que vous pensez obtenir dans une zone géographique définie ? Par ailleurs, il faudra définir votre structure de prix, les niveaux de marge brute, et les rabais que vous prévoyez d’utiliser. Lorsque vous incluez des informations sur l’un des tests de marché ou d’études que vous avez terminés, focalisez-vous uniquement sur les résultats de ces tests. Tous les autres détails devraient être inclus dans l’annexe.

L’analyse de la concurrence

Votre analyse de la concurrence identifiera vos concurrents pour vos différentes lignes de produits ou services et par segment de marché. Cette analyse fera ressortir leur part respective de marché, leurs forces et faiblesses, l’importance de votre marché cible aux yeux de vos concurrents. L’analyse de la concurrence fera également et surtout état des obstacles à votre percée. Il faut s’y préparer parce qu’il y en a toujours, par exemple, le coût élevé de l’investissement, le manque de personnel qualifié…. En même temps, sachez quelles sont les voies menant sur le marché. Puis demandez-vous s’il y a des concurrents indirects ou secondaires capables d’influer sur votre réussite. Enfin, n’oubliez pas de bien vous renseigner sur l’état de la législation en vigueur, en particulier sur d’éventuelles restrictions légales. Parmi les meilleurs conseils recherche de financements, ceux préconisant une connaissance précise et objective du marché assureront votre crédibilité aux yeux des investisseurs.